origine cintre histoire création

ORIGINE DU CINTRE 

L’origine du premier cintre connu remonte au XVIème siècle.

Les exemplaires retrouvés, volumineux et très galbés sur les épaules, ils étaient exclusivement réservés aux membres du clergé et de l’armée.

En effet, le meuble fétiche de rangement des vêtements était alors le coffre à hardes ou encore garde robe, meuble long et étroit ou l’on pouvait ranger des robes et jupes sans les plier.

Dans le dictionnaire de l’Ameublement et de la décoration au XIIIème siècle à nos jours (1883), H.Hervard explique qu’à la fin du XVIème, « on prit l’habitude de dresser les coffres verticalement pour y suspendre les vêtements au lieu de les y coucher ». L’armoire est née !

Mais il faudra attendre le XVIIIème siècle pour qu’elle s’installe dans tous les foyers.

Au XIXème siècle, les changements socio-économiques sont profonds. C’est le début de l’ère industrielle. L’activité textile se développe, les modes se succèdent et la notion de confort naît.

Le cintre devient un élément fondamental des armoires de toutes les classes sociales et revêt les formes, les matières et finitions les plus variées. Mais il reste dans l’anonymat, tellement que malgré son incroyable fonctionnalité, le mot « cintre » n’apparaît qu’en 1900 !

 En effet, jusqu’à 1900, il porte des noms tels que porte-habits, porte-vêtements, porte-pantalon, porte-corsage, porte-tailleur, etc.

Le mot « cintre » est officiellement incorporé dans le nouveau Larousse illustré début 1900. Il est inspiré du terme architectural qui caractérise les constructions en arc de cercle.

Source : Cintres – Daniel Rozensztroch